11 août 2006

La Star

Imaginez-vous un terrain de balle (somme toute assez petit), illuminé de ses majestueux spot light, la quasi pleine lune, les chiens qui courent dans le Parc Lafontaine, les enfants qui crient, ah non, il est 10h00, les enfants sont couchés, les spectateurs assoiffés d'action au grand nombre de deux (les 22 autres ont sacré le camp), le gazon humide, l'ambiance sur le terrain est chaude, les points pour ne pas dire les poings, sont serrés. Et imaginez-vous une star, pardon, La Star, tout habillée de noir, des spikes noirs aux cheveux noirs, élastique pour cheveux noirs, mascara noir, gomme noire, grande, élancée, sportive, magnifique... Ah oui, pour ça, magnifique...

La Star arrive au bâton, une balle, une prise, une deuxième prise, la tension est au maximum Bing! Bang! p'tit coup sûr, Elle rend au premier et fait rentrer un but... La Star est maintenant au premier, retire une joueuse avec toute la grâce inimaginable, l'équipe est en feu, les noirs ont accumulé un recul de 3 points mais garde toute l'agressivité qu'on leur connaît. La Star revient au bâton, une prise, deux prises et Paf! Cling! Cloung! Pow! Le jeu n'est pas arrêté, La Star vole le deuxième but... et fait encore rentrer 1 joueur. Elle finit par rentrer au but mais il n'est pas bon puisqu'on est au troisième retrait au premier... Moment de déception; quand La Star revient à sa position, au premier, elle ne réussit pas à attraper le relais et nous assistons à un coup sûr pour l'équipe adverse. Le recul est alors de 4 points. Lorsque La Star revient au bâton pour la troisième fois, nous assistons à une attaque pourtant solide avec un autre p'tit coup sûr. Powow! Catlang! Bang! Boom! Toute essouflée, Elle réussit à se rendre au troisième but et fait encore rentrer des joueurs...

Le pointage final; 12 à 6 pour les verts, putain tout ça pour ça!
Les noirs sont déçus mais félicitent La Star, elle qui n'a pas baissé les bras, qui a fait 4 points produits et qui a fait vibrer les deux spectateurs qui n'écoutaient pas tout l'heure et quart qu'à duré le match.

Pour se récompenser, La Star a fait un arrêt à la Banquise à minuit, le seul et unique restaurant digne de ce nom dans la ville, se chercher un plat végé pour se récompenser de ses magnifiques performances...

Merci! Merci beaucoup!

5 commentaires:

jakaloper a dit...

Yeah !!!! :)

Melalag a dit...

hihihi manque total de modestie!!

Karine DT a dit...

Ça passe très bien, je trouve... ;-) Manque de modestie ? Où ça ???

guarana a dit...

:P c.est ce que je me disais aussi mais manquer de modestie ca fait du bien des fois. Regardons ca en face: être modeste c'est montrer moins qu'on es...

alors bravo championne!

Melalag a dit...

Alors merci à tous mes suporters!!
:-D