05 juin 2008

Enfin des nouvelles!

Bonjour à tous!

De retour à la réalité! Comme vous pouvez le constater, je n'ai pas pu venir sur mon blog avant parce que je suis crevée! C'est pas reposant des vacances comme ça! Monte des marches, des pentes, des dunes de sable, descend dans des tombeaux, des pyramides, fait chaud, on étouffe, on transpire, on est émerveillé par les couleurs, les reliefs sur les immenses colonnes, on se repose un moment en felouque sur le Nil, on se perd dans l'immense souk Khan El-Khalili et on se tape un voyage de retour de 14 heures. Moi qui suis une bonne dormeuse, j'ai de la difficulté à reprendre le beat!!

Côté gastronomie, je dois vous avouer que j'ai mieux mangé en Égypte que dans les Îles Grecques où tout ce qui était meilleur était inabordable! Au menu en Égypte on retrouve sur toutes les tables le pain baladi, genre de pita de blé vendu dans la rue, que l'on trempe dans le tahini, le baba ganough, l'houmous ou le foul (salade de grosses fèves brunes et d'ail). J'y ai aussi mangé de très bonnes salade de thon fraîches, des tajine de bœuf et légumes au cumin fondantes, des falafels succulents et des koftas bien relevés, des feuilles de vignes farcies sans oublier les baklavas. Les soupes sont toutes succulentes, que ça soit lentilles, tomates, poulet. On a aussi mangé du poulet "aplati grillé" plutôt ordinaire et les fameux pigeons farci au riz… Ah oui, le riz de spécialité égyptienne est entrecoupé de tronçons de spaghettis que l'on a au préalable cuit et coloré, on dirait, avec de la sauce soya!! J'ai fait le saut la première fois, ça ressemblait à des vers!!! Mais c'était bien bon :-)

Bien sûr, nous avons essayé le koshari qui se trouve être une mixture plutôt étrange pour la nord-américaine que je suis : spaghetti en tronçons, macaroni, pois chiche, lentilles vertes, oignons frits, sauce tomate et très peu de viande hachée. Hmmm ouain, ils se diraient sans doute la même chose de notre poutine locale!!

Côté boisson, on y consomme étonnement beaucoup de thé Lipton en sachet. Je n'ai toujours pas compris le but puisque ça revient beaucoup plus cher que le thé en feuille et moins bon… Il y a aussi le thé à la menthe et le karkadé, une infusion de fleurs d'hibiscus séchées et on sucre pas mal, c'est très désaltérant, aussi bon chaud que froid, ça rappelle un peu la canneberge. J'ai bien apprécié la version glacée à Assouan lorsqu'il faisait 45o C

Mais le clou, le clou!! Le fameux café turc sucré et parfumé à la cardamome hmmmm! Je n'ai pas perdu de temps et suis allé me procurer dès notre retour des cafetières turques et la bonne mouture de café chez Adonis. C'est complètement décadent!

J'ai fait provision d'épices à Assouan où le safran iranien embaumait ma valise et où la cannelle était grosse comme des troncs d'arbustes... enfin, j'exagère à peine!

Je vous mets quelques photos ce soir…

1 commentaire:

Karine DT a dit...

Je commence à avoir hâte de goûter à ça, ton café à la cardamome ! :-)